gestalt mythes vitalité

Le voyage du héros

(placeholder)

Trouver la juste posture, respectueuse de votre vérité intime et adaptée à la situation.

Nos histoires personnelles sont riches de situations où nous avons souffert d'aller dans l'excès, tantôt vers la toute-puissance , tantôt vers l'impuissance.

Parfois aussi nous avons su trouver la juste posture, celle dans laquelle nous nous sentons authentiques.

Jusqu'où aller dans le pouvoir ? vous invite à explorer de telles expériences, inscrites dans votre histoire personnelle et dans celle de l'humanité — à travers les aventures de Gilgamesh, héros du plus ancien mythe connu à ce jour.

Gilgamesh : de la démesure à la mesure

Gilgamesh, omnipotent roi d'Ourouk, outrage ses sujets

Gilgamesh, deux tiers dieu et un tiers homme, roi omnipotent d'Ourouk, ne connaît aucune limite. “Jour et nuit règne sa violence. En leurs maisons, les gens d'Ourouk vivent sans cesse dans la crainte”. Apparaît Enkidou, le seul aussi fort que lui. Ils deviennent amis.

Outrager les dieux et découvrir la mort

Ensemble, ils partent affronter des adversaires protégés des dieux : Houmbaba “doté des sept épouvantes et dont le mugissement est celui du déluge”, puis le taureau céleste. Pour les punir, les dieux frappent Enkidou d'une maladie mortelle.

Immortalité perdue, humanité conquise

Gilgamesh a trouvé une limite, la limite. Il part en quête du secret de la vie éternelle, mais il ne découvrira la plante de l'immortalité que pour, immédiatement, la perdre à tout jamais. Et c'est enfin consentant à la mesure, donc pleinement humain, qu'il revient à Ourouk.


Durée

Parcours de fin de semaine, du vendredi en soirée au dimanche.


Témoignages

Prochain départ

Aller plus loin…

(Cliquer sur les images)


Akram Khan et Israel Galvan, Torobaka

Dia Azzawi, Gilgamesh

“Gilgamesh ne laisse pas un fils à son père. Jour et nuit règne sa violence. Il ne laisse pas une vierge à celui qui l'aime, fille de guerrier ou promise à un héros.”

Au confluent de votre expérience du pouvoir et de l'histoire de Gilgamesh...

Explorer la dynamique entre toute-puissance et impuissance…

Gagner en acuité pour détecter les risques de démesure

et en rapidité pour trouver la juste posture…


“Je peux”, ou “Je peux pas” ?

La façon dont nous exprimons notre pouvoir est multiforme. Entre domination et soumission ; contrôle strict et laisser-faire ; selon les personnes et les moments...

Que donnons-nous à voir et à entendre... à la maison et au travail, avec nos amis et nos voisins, dans les moments de détente ou quand nous sommes sous pression ?

Quelle influence exerçons-nous... ou laissons-nous les autres exercer sur nous ?

En un mot, comment nous y prenons-nous pour prendre notre juste place, dans le respect de nous-même aussi bien que des autres ?

“Tous les dieux, tous les paradis et tous les enfers sont en nous. Ce sont des rêves magnifiés, et les rêves ne sont que les manifestations imagées des énergies conflictuelles du corps. C'est la définition du mythe.”

Joseph Campbell

entre toute-puissance et impuissance

jusqu'où aller dans le pouvoir ?

2 jours 1/2 pour

trouver votre juste place, avec les autres