gestalt mythes vitalité

Le voyage du héros

(placeholder)

Répondre à l'appel à l'aventure

De la surdité au départ…

“Je ne contredisais rien, je ne posais pas de questions bizarres, je ne cherchais pas à comprendre. À cette époque, je voulais que les choses se terminent bien, et pour qu'elles se terminent bien, le mieux était de fermer les yeux et d'aller dormir pendant que rampait le désastre.”

Margaret Atwood (1939), The Penelopiad / L'Odyssée de Pénélope, 2005


“Je suis las de ma vie, de mes habits, de mes propos. Je m'attaque à la surface qui, comme une couche de glace grise, recouvre ce que je cherche à atteindre, sinon j'en mourrai. La surface tremble — elle semble sur le point de céder et pourtant rien ne se passe. Je ne m'intéresse pas à l'actualité. Comment interpréter cela ? Comment expliquer cela ? Je ne veux plus du vocabulaire que j'ai toujours utilisé. Je cherche quelque chose de plus riche, plus vaste, plus pénétrant et plus puissant.”

James Salter (1925), Memorable Days: The Selected Letters of James Salter and Robert Phelps, 2010


“Il n'y a pas de liberté sans responsabilité. Avec la liberté, vous choisissez d'être responsable de votre vie. Ce sont vos décisions qui font de cette intrigue une tragédie ou un triomphe; c'est vous qui agissez, c'est vous le traître, c'est vous le héros, l'occasion à saisir, le refus d'y aller, la décision… c'est vous.”

Frances Wickes (1875-1967), The Inner World of Choice, 1927


“Le voyage du héros débute toujours par l'appel. D'une façon ou d'une autre, il faut qu'un guide arrive et déclare : ‘Dis-donc, c'est le Pays de la Léthargie, ici. Réveille-toi. On part en voyage. Il y a tout une partie de ta conscience, de ton être encore en sommeil. Alors, tu te crois chez toi, ici ? Eh bien, tu n'y es pas entier.’ Et c'est comme ça que tout commence.”

Joseph Campbell (1904-1987)


Blog Vivre le Voyage du héros : L’Appel


Images:  1. Artiste inconnu / 2. Joan Miro, Le coq, 1940