gestalt mythes vitalité

Le voyage du héros

(placeholder)

“Ecrire un roman, c’est descendre au fond d’un obscur deuxième sous-sol  dont on sait pas où se trouve l’issue. Créer, pour un romancier ou un musicien, c’est descendre les marches et trouver le passage qui mène au deuxième sous-sol.”

Haruki Murakami, Entretien donné en mai 2014


“Le souffle qui m’habite, je le connais mal, mais il n’est pas tendre. Il se moque des malades. Il ignore la fatigue. Il profite de mes aptitudes. Il veut donner sa part. Ce n’est pas inspiration, c’est expiration qu’il faut dire. Car le souffle vient d’une zone de l’homme où l’homme ne peut descendre, Virgile dût-il l’y conduire, car Virgile lui-même n’y descendait pas.”

Jean Cocteau, La difficulté d’être (1947)


“Comment pourrait-on expliquer que l'homme divise le cosmos selon l'analogie du jour et de la nuit, de l'été et de l'hiver, d'un monde lumineux et d'un autre, obscur et peuplé de monstres fabuleux, sinon par le fait qu'existe déjà en lui le prototype d'une telle division, avec la polarité entre, d'une part, le conscient et, d'autre part, l'inconscient invisible et inconnaissable?”

Carl Jung (1875-1961)

Le domaine du mystère et le chemin des épreuves

“Descendre au deuxième sous-sol”

Blog Vivre le Voyage du héros : Le chemin des épreuves


Images: 1. Artiste inconnu / 2. Artiste inconnu